autres articles

Nucléaire, Danger immédiat - Parution du livre de T Gadault et H Demeude le 07 02 2018

06/02/2018 19:00
5/02/18 Nucléaire: un livre met en cause la sûreté des centrales françaises, EDF dément "L'accident grave devient, non plus possible, mais probable", écrivent Thierry Gadault et Hugues Demeude dans leur livre "Nucléaire - Danger immédiat" à paraître mercredi chez Flammarion. Les auteurs indiquent que des fissures avaient été découvertes dès avant sa mise en service sur le réacteur numéro 1 de la centrale du Tricastin (Drôme) et que, "au cours de la troisième visite décennale, les études ont révélé trois fissures qui n'avaient pas été notées avant". Le Tricastin est ainsi qualifiée de "pire centrale du pays" pour un ensemble de problèmes. La centrale avait été mise provisoirement à l'arrêt l'an dernier à la suite d'une demande de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) pour renforcer une digue jugée trop fragile au nord de l'installation. L'ouvrage indique par ailleurs que "les autorités...

EPR de Flamanville : une catastrophe industrielle

06/02/2018 18:47
Sept ans de retard et un devis qui a triplé en dix ans : le chantier de l'EPR de Flamanville a reçu vendredi la visite de Sébastien Lecornu, secrétaire d'Etat de Nicolas Hulot.  Un article sur les déboires de Flamanville.  Erwan Benezet (@erwanbenezet)| 03 février 2018.   Retour sur une décennie de galères. Article Th.B.| 19 avril 2017 2007. Le chantier est lancé. 2008. Première fissure. 2011. Mort de deux ouvriers. 2011. Fukushima et révélations alarmantes 2012. Bétonnage reporté. L'Italien ENEL lâche EDF 2014. Nouveau retard. 2015. Bouygues poursuivi pour travail au noir 2015. La cuve de tous les ennuis. 2016. Dysfonctionnements à la forge du Creusot 2017. EDF et Areva dans la tourmente.  

Areva devient Orano

04/02/2018 11:08
Areva devient Orano La nouvelle entité doit faire face à un marché du nucléaire en repli Lire l'article de 20 mnutes   Areva, les dieux sont tombés sur l’atome Alain Rémond , le 25/01/2018 à 11h11 Les choses sont compliquées pour tout le monde. Voyez l’histoire d’Areva, née en 2001 du mariage de Framatome et de la Cogema. Après une quasi-faillite en 2015, suite à plein de magouilles et de trucs pas nets, Areva doit se séparer de sa branche réacteurs (et de 6 000 salariés), qui redevient Framatome. Quant à ce qu’il reste d’Areva, pas question de continuer à s’appeler Areva, après tout ce micmac. Areva vient donc de changer de nom. Et s’appelle, désormais, Orano. Pourquoi Orano ? Attention, accrochez-vous. Orano est censé évoquer Ouranos, qui, dans la mythologie grecque, est le dieu du Ciel. Qui dit Ouranos dit Uranus. Qui dit Uranus dit uranium. Qui...

condamnation d'un militant anti-CIGÉO

31/01/2018 11:46
ommuniqué de presse - 30 janvier 2018 Lourde condamnation d'un militant anti-CIGÉO : un pas de plus dans la criminalisation du mouvement contre l'enfouissement des déchets radioactifs Aujourd’hui, le tribunal de Bar-le-Duc a rendu son verdict concernant un militant poursuivi pour rébellion et refus de prélèvement lors de la perquisition de la Maison de la Résistance à Bure, le 20 septembre 2017. Alors que le procureur de la République avait plaidé la relaxe concernant la rébellion, le militant écope d’un mois de prison ferme. Nous dénonçons avec vigueur cette criminalisation du mouvement antinucléaire et de la lutte contre le projet Cigéo. Par cette condamnation démesurée, la "Justice" cherche-t-elle à inhiber tout un mouvement citoyen qui remet en question de grands projets comportant des risques certains (technologiques, financiers...

Des techniciens EDF s’inquiètent : « C’est incroyable qu’on n’ait pas encore fondu un cœur de réacteur »

23/01/2018 19:18
« C’est incroyable qu’on n’ait pas encore fondu un cœur de réacteur » : des techniciens EDF s’inquiètent Article de Bastamag du 23 01 2018 Les centrales nucléaires françaises sont-elle sûres ? Basta ! a rencontré des techniciens qui travaillent ou ont travaillé dans leur centre névralgique : la salle de commande, et ses dizaines de circuits, diodes ou panneaux lumineux censés avertir du moindre problème. C’est de là qu’est surveillé le bon déroulement de la fission nucléaire, et que peuvent être activées les protections et dispositifs de secours en cas d’accident. Mais les centrales s’abîment, alertent ces agents EDF. Les objectifs de rentabilité et un management absurde ont affaibli les collectifs de travail et la transmission des compétences... Ils décrivent une situation inquiétante. Salle de commande d’une centrale nucléaire française, un...

EDF : LE MYTHE DU NUCLÉAIRE SANS RISQUE, GRÂCE LA SOUS-TRAITANCE

06/01/2018 15:34
Chercheuse à l’Inserm, la sociologue de la santé Annie Thébaud-Mony se bat depuis 30 ans pour briser ce qu’elle appelle « l’invisibilité des travailleurs du nucléaire ». Elle pointe le risque accru de cancer parmi les sous-traitants de la filière. Ils encaissent la quasi-totalité de la dose annuelle de radiations reçue dans les 19 centrales nucléaires françaises. C’est le prix à payer pour les près de 30 000 sous-traitants d’EDF. Eux-mêmes se qualifient de « viande à rems », ancienne unité de mesure de la radioactivité . Si formellement, ces intervenants extérieurs ont, comme les agents d’EDF, droit au suivi médical, en pratique, leurs examens n’ont rien à voir avec ceux des statutaires. Ces derniers sont suivis une fois par an par un médecin à demeure sur le site nucléaire, alors que les sous-traitants, plus exposés aux radiations, ont droit à un rendez-vous médical par an pour les...

Exercice sécuritaire à Belleville-sur-Loire le 8 decembre 2017

07/12/2017 18:41
Exercice sécuritaire à  Belleville-sur-Loire Vendredi 8 décembre 2017, à partir de 8h, un exercice sécuritaire a eu lieu aux abords et à l’intérieur de la centrale de Belleville-sur-Loire, en commun avec les forces extérieures de gendarmerie. Il a été visible depuis l’extérieur.  

250 militants déposent plainte contre EDF et l'Etat français pour mise en danger d'autrui

03/12/2017 13:49
Nucléaire : 250 militants déposent plainte contre EDF et l'Etat français à l'initiative de Greenpeace Greenpeace est à l'initiative d'une plainte, samedi, contre l'Etat français et EDF pour "mise en danger d'autrui" afin de dénoncer "le manque de protection des installations nucléaires de l'Hexagone et les risques encourus". Greenpeace annonce dans un communiqué que 250 militants anti-nucléaire ont porté plainte, samedi 2 décembre, contre l'Etat français et EDF, pour "mise en danger de la vie d'autrui". L'ONG souhaite dénoncer "le manque de protection des installations nucléaires de l'Hexagone et les risques encourus". Ces plaintes ont été déposées à Thionville (Moselle), Lyon (Rhône), Dunkerque (Nord), Colmar (Haut-Rhin) et Bordeaux (Gironde). Pour définir son initiative, Greenpeace et d'autres associations s’appuient "sur un constat commun : le parc...

Nucléaire : Comment les habitants vivent au pied des centrales

02/12/2017 21:08
Publié le jeudi 23 novembre 2017 - VSD - Sylvie Lotiron Alors que le gouvernement vient de reculer sur ce sujet, nous avons rencontré des habitants qui résident à proximité de la centrale de Belleville-sur-Loire (Cher), placée sous surveillance renforcée depuis septembre. Les trois retraités sont venus se réchauffer aux derniers rayons du soleil en bord de Loire, face aux cheminées de la centrale. Les « deux machins » crachent leur vapeur. Ils ne les voient « même plus, depuis le temps ». De toute façon, il leur « faut bien subir ». À l’époque de la construction de la centrale, dans les années quatre-vingt, Nicole avait signé des pétitions contre son implantation. Plus tard, Mireille aurait bien vendu sa maison, mais on ne lui a proposé « pas même de quoi s’acheter une cage à lapins ». Le nucléaire, ils n’y connaissent rien. Et ne se sentent « pas...

Recours contre l'avis de l'Autorité de sûreté nucléaire : Pas de feu vert pour la cuve de l'EPR

30/11/2017 13:44
30 novembre 2017- Communiqué de presse commun du Réseau “Sortir du nucléaire", CRILAN, Greenpeace France et "Stop EPR, ni à Penly ni ailleurs"  Pas de feu vert pour la cuve de l'EPR !  Quatre associations déposent un recours contre l'avis de l'Autorité de sûreté nucléaire   Le 10 octobre 2017, l’Autorité de sûreté nucléaire a publié un avis déclarant que l’anomalie affectant la cuve de l’EPR de Flamanville n’était pas de nature à remettre en cause sa mise en service et son utilisation, en dépit de la gravité de celle-ci.  Ce jeudi 30 novembre, le Réseau “Sortir du nucléaire“, de concert avec les associations et collectifs CRILAN, Greenpeace France et "STOP EPR, ni à Penly ni ailleurs" dépose un recours devant le Conseil d’État pour remettre en cause cette décision. La complaisance du « gendarme » du nucléaire envers les industriels n’a que...

Cantrale de Cruas - des militants Greenpeace s'introduisent sur le wite

29/11/2017 16:16
Ce matin, à 6h20, une vingtaine de militant-e-s de Greenpeace France se sont introduit-e-s dans la centrale nucléaire de Cruas-Meysse, en Ardèche, pour alerter sur l’extrême vulnérabilité des piscines d’entreposage de combustible usé. Certain-e-s ont escaladé un de ces bâtiments, accolé au réacteur 4, d’autres ont laissé des empreintes de mains sur le bâtiment lui-même pour démontrer son accessibilité.          Malgré l’alerte lancée par Greenpeace France, avec la remise d’un rapport d’experts indépendants sur la sécurité nucléaire aux autorités compétentes sur le sujet, et la démonstration faite par les militant-e-s de Greenpeace à la centrale de Cattenom, il n’y a pas eu de signe d’une véritable prise en compte du problème. Les militant-e-s de Greenpeace France se sont donc à nouveau introduit-e-s dans une centrale nucléaire, cette fois ci sur le...

Festival d'Alternatives Alimentaires

20/11/2017 20:39
Festival d'Alternatives Alimentaires mercredi 15 et samedi 18 novembre  ORLEANS

Forum social mondial antinucléaire à Paris 2,3,4 novembre 2017

14/11/2017 20:04
Avec ce lien, vous trouverez  la plupart des ateliers et plénières  qui ont eu lieu  pendant ce forum ; nous étions plusieurs de la région à y avoir participé , soit pour l'organisation, soit en tant  que bénévoles et/ouparticipants .   FSMA2017_restitutions_videos.pdf (512307) ou i ci    

Loi de transition énergétique : recul inacceptable du gouvernement

09/11/2017 13:52
Communiqué de presse - 7 novembre 2017  Le gouvernement enterre les (insuffisants) objectifs de la loi de transition énergétique   Suite à une présentation de RTE qui dresse un tableau fallacieux d’une réduction de la part du nucléaire prétendument incompatible avec les objectifs climatiques, Nicolas Hulot vient d’annoncer le report de l’échéance de 2025 pour réduire la part du nucléaire. Le Réseau “Sortir du nucléaire“ dénonce une mise en scène pour justifier un renoncement inacceptable. Un recul inacceptable du gouvernement En enterrant l’échéance de 2025 pour la réduction de la part du nucléaire, Nicolas Hulot a effectué un renoncement inacceptable. Sous couvert de « réalisme », le gouvernement cherche à dissimuler une absence de volonté de s’interposer face à EDF ! Une instrumentalisation fallacieuse de la...

En marche vers le crime nucléaire- sur Mediapart

19/10/2017 22:00
  PAR JEAN-MARIE MATAGNE   Dans leur longue marche vers la mise en service de l’EPR de Flamanville, EDF et le gouvernement viennent de franchir une étape décisive, avec la bénédiction du Conseil d’Etat en date du 16 octobre. Chacun sait aujourd’hui que l’EPR n’est pas seulement un gouffre financier, un modèle de gabegie, d’incurie, de tromperies, de dissimulations et de détournements, mais encore une aberration technologique, un condensé de malfaçons, et la plus belle promesse de catastrophe nucléaire civile, dont Fukushima n’a pas suffi à détourner la folie des dirigeants français. Un seul homme semble encore l’ignorer, mais à lui seul il va sauver l’EPR du néant. C'est le chef de l’Etat, le chef de chez les chefs. Il est en marche, il arrive, et le Conseil d’Etat vient de lui dégager la voie. Voici pourquoi et comment. Le 12 décembre 2005, un arrêté...

Risque de perte d'eau sur 29 réacteurs

16/10/2017 20:13
.L’ASN classe au niveau 2 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté relatif à un risque de perte de la source froide pour les réacteurs des centrales nucléaires de Belleville-sur-Loire, Cattenom, Chinon, Cruas, Dampierre-en-Burly, Golfech, Nogent-sur-Seine, Paluel, Saint-Alban et Saint-Laurent-des-Eaux. 29 réacteurs de 900 MWe et de 1 300 MWe sont concernés par cet événement. La source froide des réacteurs pourrait en effet être perdue du fait de l’indisponibilité des pompes du circuit d’eau brute secourue (SEC[2]) des réacteurs résultant de l’inondation interne due à une rupture, en cas de séisme, de tuyauteries des systèmes d’alimentation en eau du réseau de protection contre l’incendie (circuit JPP) et de filtration d’eau brute (circuit SFI ou CFI). L’insuffisance de résistance au séisme d’une tuyauterie JPP a été initialement détectée...

A propos de l'EPR : dossier

14/10/2017 20:23
  15 articles et communiqués  sur l'enjeu de la mise en service de l'EPR de FLamanville et l'acier défectueux du couvercle de la cuve :   Le NouvelObs 24.11.2016 ou Nucléaire : enquête sur le scandale de la forge du Creusot - L'Obs (+++) Cuve de l’EPR de Flamanville : l’incroyable légèreté d’Areva et EDF (+++) L’ASN présente sa position sur l’anomalie de la cuve du réacteur EPR de Flamanville EPR : qui fera cesser le scandale ? EPR de Flamanville et acier de Creusot Forge : l'abcès ne va pas tarder à crever Défauts de la cuve EPR : les experts s’inquiètent depuis 2006 – Actu Environnement Le couvercle de l’EPR est autorisé pour sept ans, malgré ses défauts de sûreté - Reporterre EPR de Flamanville: une décision inaudible de l’ASN - Journal de l’environnement Nucléaire : le "récit" qui doit sauver l’honneur de l’ASN, la...

Validation de la cuve défectueuse du réacteur EPR

12/10/2017 20:19
Publié le 11 octobre 2017 -  www.observatoire-du-nucleaire.org L’Autorité de "sûreté" nucléaire s’est soumise à EDF - La Justice peut encore éviter son humiliation par EDF et l’ASN Comme l’a prévu de longue date l’Observatoire du nucléaire, l’Autorité de "sûreté" nucléaire (ASN) s’est finalement soumise aux exigences d’EDF et a validé l’utilisation de la cuve du réacteur EPR en construction à Flamanville (Manche) alors que cette dernière présente de graves malfaçons.   Outre la caractère totalement irresponsable (et même criminel) de cette décision, il s’agit aussi d’une leçon donnée aux organisations pseudo écologistes qui accréditent de façon ridicule le mythe d’une ASN "intransigeante" et "indépendante", et qui participent même à de courtoises entrevues au lieu de se battre bec et ongle contre l’industrie nucléaire et ses séides et cautions comme l’est...

Feu d'artifice à la centrale de Cattenom par des militants de Greenpeace

12/10/2017 20:18
Plusieurs militants de l'association Greenpeace France se sont introduits jeudi 12 octobre vers 5h30 du matin à l'intérieur du périmètre de la centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle. Les militants ont allumé un feu d'artifice à proximité de la piscine d'entreposage du combustible usé, pour "dénoncer la fragilité et l'accessibilité de ces bâtiments pourtant chargés de radioactivité".  "Le feu d'artifice a duré pendant 2 minutes et 30 secondes", a précisé sur franceinfo Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire chez Greenpeace. Les gendarmes sont intervenus et ont arrêté les militants. Cette action coup de poing fait suite à la publication mardi 10 octobre d'un rapport de Greenpeace France sur la sécurité nucléaire. Il pointe du doigt  l'extrême fragilité des piscines de combustible qui sont mal protégées face...

Risque terroriste : des failles dans la sécurité des centrales nucléaires

11/10/2017 20:10
10 octobre 2017. Durant dix-huit mois, Greenpeace a fait travailler des experts internationaux sur la protection de notre parc nucléaire face au risque terroriste. Les conclusions sont inquiétantes. Ils sont sept. Sept experts des questions nucléaires et du terrorisme, mandatés par l'ONG de défense de l'environnement Greenpeace pour échafauder les pires scénarios d'attaques sur nos 19 centrales nucléaires. Objectif : identifier les failles de sécurité, et alerter les pouvoirs publics et EDF, l'exploitant de notre parc nucléaire, sur le danger que cela représente. Sauf que les conclusions du rapport sont tellement alarmistes que les experts et Greenpeace, pourtant rompus aux hypothèses les plus inquiétantes, ont décidé de ne rendre publique ce mardi matin qu'une version « light », expurgée des informations les plus sensibles. « Il s'agit d'alerter l'opinion et les pouvoirs...
Objets: 1 - 20 Sur 121
1 | 2 | 3 | 4 | 5 >>

Fessenheim 26 avril 2015