Rassemblement citoyen du 23 juin 2017 devant l'ASN d'Orléans

24/06/2017 23:07

Rassemblement citoyen du VENDREDI 23 JUIN  2017

devant les locaux de l'ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) à ORLEANS, 3 jours avant la réunion du comité permanent d'experts sur l'EPR de Flamanville.

Au plus fort du rassemblement (après le départ de la République du Centre et de France 3 Centre), nous étions 25 pour remettre notre lettre ouverte à l'ASN.
M. Boquel, chef de la division régionale et M. Ron, un de ses adjoints, nous ont rejoint et nous avons pu leur faire une lecture à haute voix d'une lettre ouverte, signée par 10 associations différentes.
La délégation était constituée de représentants de SDN Berry-Giennois-Puisaye, SDN Touraine, SDN 41, SDN 72, SDN 49, Réseau Fukussenheim et de "simples citoyens".
Les responsables de l'ASN ont pris note de nos demandes et nous adresseront une réponse écrite.
Nous avons eu un (très) court reportage de FR3 Centre ou http://www.dailymotion.com/LA-LOIRE-A-ZERO-NUCLEAIRE le 23 juin au soir
et un petit article dans la République du Centre.

Sont prévus :
- 26 juin: remise de la pétition http://www.sortirdunucleaire.org/Petition-cuve-EPR
pendant le comité permanent d'experts 
- 5 juillet, mobilisation à Paris avant l'ouverture du comité technique!

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et plein air

LETTRE OUVERTE (transmise le 23 juin à l'ASN d'Orléans et à l'ensemble de la presse)

A Monsieur le chef de Division et ses adjoints
ASN division d'Orléans
6, rue Charles de Coulomb 45077 Orléans Cedex

Messieurs,
Vous aviez accepté, en février dernier, de recevoir une délégation des organisations de la
région Centre-Val de Loire pour la sortie du nucléaire. L'objet de cette rencontre était un
dysfonctionnement du réacteur 2 de Dampierre en Burly ainsi que l'autorisation de
redémarrage du réacteur 3, en dépit de malfaçons affectant l'acier des générateurs de
vapeur dudit réacteur.

Nous revenons aujourd'hui vers vous toujours à propos de ces aciers forgés par Creusot
Loire. D'après le rapport ASN sur les irrégularités il en apparaît à Dampierre 3 mais aussi
à Dampierre 1 et 4, à St Laurent B1 et B2 et à Chinon B1 et B3.
De plus, si l'on en croit les informations divulguées récemment par les médias, l'ASN
s'apprêterait à homologuer, c'est à dire à déclarer apte au fonctionnement, la cuve de
l'EPR de Flamanville malgré les défauts graves présents au niveau du couvercle et du
fond de cuve.
La trop grande concentration de carbone dans ces aciers, vous nous l'avez expliqué, peut
conduire à des ruptures et, en conséquence, à un accident nucléaire majeur.
C'est vrai
pour les réacteurs -pour lesquels vous avez préconisé des « mesures compensatoires »,
c'est a fortiori vrai pour l'EPR.
Nous n'ignorons pas qu'autour de cette question de sûreté se nouent des problématiques
économiques
. AREVA est au bord de la faillite, EDF (financé à 80% par l'Etat) qui se
trouve déjà dans une situation financière plus que préoccupante, doit racheter AREVA NP
pour plusieurs milliards d'euros. Bruxelles a donné son feu vert, sous deux conditions
suspensives, l'une d'elle étant « la conclusion favorable de l'inspection de l'Autorité de
Sûreté Nucléaire (ASN) sur la cuve de la centrale de Flamanville »
Nous affirmons que les conséquences - pas seulement économiques - d'un accident
seraient, elles, incommensurables.

Nous savons que les 26 et 27 juin prochain aura lieu à Paris la réunion du groupe
permanent d'experts de l'ASN à ce sujet, puis le 5 juillet la réunion de dialogue technique
sur l'EPR réunissant l'ASN, l'IRSN, l'ANCCLI et la CLI de Flamanville.
Les citoyens signataires et ceux qui se sont rassemblés ce jour afin de vous remettre ce
courrier comptent sur vous - à ce stade du processus d'homologation- afin que la
sécurité des populations prime sur les aspects économiques du problème. Nous vous
prions donc de porter nos inquiétudes au niveau national.


Orléans, le 23 juin 2017

Les organisations signataires :
Pour le Loiret : Sortir du nucléaire Berry-Giennois-Puisaye, ACIRAD Centre, Réseau Fukussenheim
Pour les départements voisins :
ACEVE (Association pour la Cohérence Environnementale en Vienne), CSDN 79, SDN 41, SDN 49, SDN 72, SDN Touraine, SDN Pays Nantais.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réponse de l'ASN du 27 juin 2017

www.asn.fr/Informer/Actualites/L-ASN-presente-sa-position-sur-l-anomalie-de-la-cuve-du-reacteur-EPR-de-Flamanville

------------------------------------------------------------------------------------

 

 

EPR de Flamanville : le fiasco industriel

La cuve de l’EPR ou les aciers loupés des équipements sous pression nucléaires : analyse et conséquences

L’Autorité de Sûreté Nucléaire doit bientôt rendre son avis sur l’homologation ou non de la cuve de l’EPR de Flamanville, cuve fabriquée par Areva dans son usine du Creusot, bien connue maintenant pour ses malfaçons et ses falsifications de documents. Alors qu’une note technique de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) publiée récemment démontre que la cuve ne satisfait pas aux exigences réglementaires qui garantissent la sûreté des équipements nucléaires, revenons sur les caractéristiques techniques des métaux et sur leurs conséquences en terme de sûreté. Jacques Terracher, un des administrateurs du Réseau "Sortir du nucléaire" référent de la Surveillance citoyenne des installations nucléaires (SCIN), nous livre une analyse claire et accessible, permettant de mieux comprendre la gravité de la situation actuelle et tout l’enjeu qui pèse sur la décision que va prendre le gendarme du nucléaire.

lire l'article très complet

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Lettre ouverte aux responsables de L'Autorité de Sûreté Nucléaire

Qui n'a pas entendu parler des malfaçons sur le couvercle et la cuve du réacteur EPR de Flamanville ?
Certes les "politiques" ont dans leur ensemble évité d'aborder ce problème plus que fâcheux, mais la presse a fait son travail ! Il est peut-être encore temps d’arrêter cette folie ! C’est pourquoi la coordination antinucléaire d’Île-de-France a écrit cette lettre ouverte.

Mesdames et messieurs les membres de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN),...